Le glacis est le résultat direct d'un phénomène physique appelé "émulsion instable", obtenu par le contact du cirage et de l'eau.

Les proportions de cirage sont de 90% pour à peine 10% d'eau.
Le chiffon se doit d'être humide, jamais mouillé, sinon vous ne ferez qu'arracher la fleur au lieu de la lustrer.

Le cirage sera appliqué à l'aide d'un chiffon de coton, en cercles concentriques. Utiliser de préférence de l'eau tiède, l'eau froide accélérant la solidification de la cire risquant d'entraîner de légères rayures sur le bout de vos souliers.
La première des règles de survie est que l'on ne glace que le bout de ses chaussures. Glacer un soulier au niveau des plis peut réduire sa longévité de moitié. Vous pourrez aisément "réactiver" un ancien glaçage à l'aide d'une peau de chamois que vous réserverez exclusivement à cet usage.